Concert

Grigory Sokolov joue Schubert, Beethoven, Rameau et Brahms

Récital à la Philharmonie de Berlin

En direct
Certaines parties de ce programme sont actuellement inaccessibles
Casting Programme Œuvres et compositeurs Apparaît dans Plus d'infos

Casting

Grigory Sokolov — Pianiste

Programme

Grigory Sokolov, véritable monstre sacré du piano, filmé pour la première fois depuis dix ans, en exclusivité sur medici.tv !

Le fait est assez rare pour qu'il mérite l'honneur d'être souligné : en juin 2013, Grigory Sokolov, géant du piano, acceptait que son récital à la Philharmonie de Berlin soit enregistré par des caméras. Cela ne s'était pas produit depuis le mois de novembre 2002, soit un peu plus de dix ans auparavant, au Théâtre des Champs-Élysées à Paris.

Comme alors, c'est Bruno Monsaingeon qui a eu le privilège de filmer près de deux heures et demies de musique en compagnie de l'idole des amateurs de piano. Bruno Monsaingeon est un personnage essentiel du paysage musical. Violoniste lui-même, il a réalisé de nombreux films documentaires consacrés à la musique classique. Ses rencontres avec des légendes de la musique comme Glenn Gould, Sviatoslav Richter ou encore Yehudi Menuhin ont donné lieu à de magnifiques portraits, héritages de tout un passé musical conservé grâce à lui en vidéo.

Le russe Grigory Sokolov, entré au Conservatoire de Leningrad en 1957, est aujourd'hui considéré comme l'un des plus grands pianistes vivants. Chaque année, il donne environ 80 concerts, dont un récital annuel à la Philharmonie de Berlin, toujours comble. En 2012, Der Tagesspiegel écrivait : « [Grigory Sokolov] rêve son rêve d'art, plus abstrait, plus sérieux, et en même temps plus délicat que celui de la plupart de ses collègues. L'écouter est comme un présent, qui époustoufle bien souvent. »

Découvrez, en exclusivité sur medici.tv ce récital à la Philharmonie de Berlin, le premier concert de Grigory Sokolov filmé depuis plus de dix ans. Au programme, des œuvres du crépuscule du classicisme : les Quatre impromptus et les Drei Klavierstücke de Schubert, et la monumentale Hammerklavier de Beethoven au centre du récital. Pour couronner ce concert, six bis, dont cinq pièces de Jean-Philippe Rameau (parmi lesquelles la célèbrissime « Danse des sauvages », extrait des Indes galantes), ainsi que l'Intermezzo n°2, op. 117, de Johannes Brahms.

En détail : œuvres et compositeurs

Apparaît dans

Plus d'info