compositeur

Jean-Philippe Rameau

September 25, 1683 - Dijon (France) — September 12, 1764 - Paris (France)

Jean-Philippe Rameau : le mauvais élève qui préférait la musique

Jean-Philippe Rameau n'était pas fait pour les études de magistrature imposées par ses parents : en 1697, il s'inscrit au Collège des Godrans mais devant ses faibles résultats, le jeune garçon apprend à jouer de l'orgue avec son père, ainsi que du clavecin. Il part ensuite pour Milan avant de retourner à Paris trois mois plus tard pour y commencer une carrière d'organiste, qui le conduit très vite à Clermont-Ferrand, Avignon, ou encore Lyon.

Rameau, le théoricien incontournable de la période baroque

Jean-Philippe Rameau attribuait une grande importance à ses travaux théoriques. En 1722, il publie son ouvrage majeur, le Traité de l’harmonie réduite à ses principes naturels, dans lequel il présente la musique comme une science. Pour Rameau, c'est « la nature » même qui fonde sa théorie, la mélodie procédant naturellement de l'harmonie.

L'envol du compositeur Jean-Philippe Rameau

Pour les 50 ans du compositeur, sa carrière prend un autre tournant. Si Jean-Philippe Rameau n'avait en effet à ce jour écrit que quelques motets, cantates et recueils de pièces pour clavecin, l'Académie de musique représente en 1733 Hippolyte et Aricie, sa première tragédie lyrique. Six ans plus tard, quatre chefs-d'œuvres avaient vu le jour : Les Indes galantes (1735), Castor et Pollux (1737), Les Fêtes d'Hébé et Dardanus (1739).

Rameau, le « Compositeur du cabinet du roi » controversé

En 1745, Rameau travaille avec Voltaire pour les ballets La Princesse de Navarre et Le Temple de la Gloire. C'est également l'année où Jean-Philippe Rameau devient le musicien officiel de la cour du roi Louis XV, bien que sa musique ne soit pas saluée par tous : une querelle s'installe entre ramistes et lullistes, qui craignent que Rameau éclipse le répertoire traditionnel et surtout les œuvres de Lully, considéré comme le père de l'opéra français. Peu de temps après, en 1764, Jean-Philippe Rameau meurt à Paris.

Vidéos associées à Jean-Philippe Rameau