Concert

John Barbirolli interprète le concerto pour violoncelle de Schumann

Hallé Orchestra, André Navarra

En direct
Certaines parties de ce programme sont actuellement inaccessibles
Casting Programme Œuvres et compositeurs Apparaît dans Plus d'infos

Casting

André Navarra — Violoncelliste

John Barbirolli — Chef d'orchestre

Hallé Orchestra

Programme

Toutes les facettes de l'art du grand chef d'orchestre John Barbirolli, avec la complicité d'André Navarra.

Un père italien (Lorenzo), une mère française (Louise-Marie) et tout d'un Anglais : Sir John Barbirolli, né à Londres en 1899, est un pur produit britannique formé au Trinity College de Londres et à la Royal Academy of Music. Il est aussi un pur produit musical : son père et son grand-père étaient violonistes dans l'Orchestre de la Scala de Milan et ils étaient à leurs pupitres le soir de la première représentation d'Otello de Verdi.

Très jeune, Barbirolli apprend le violon qu'il troque pour le violoncelle dont il sera un soliste réputé. Mais son rêve est ailleurs : être chef d'orchestre. Il le deviendra très vite, d'abord comme chef lyrique. Il fait ses classes symphoniques à la tête de formations telles que le Scottish Orchestra ou le London Symphony Orchestra, avant la consécration : en 1936, il est choisi pour succéder à Arturo Toscanini à la tête du New York Philharmonic Orchestra. En 1942, revenu en Angleterre dans des conditions périlleuses, il est nommé directeur du Hallé Orchestra, à Manchester, où il restera jusqu'à la fin de sa vie en 1970.

C'est le Hallé qu'il dirige en 1962 lors d'un concert au Free Trade Hall de Manchester. Après l'Ouverture du Corsaire de Berlioz, arrive sur la scène le violoncelliste français André Navarra : un immense musicien qui a mené une très brillante carrière internationale.

Barbirolli et lui ont rendez-vous avec le Concerto pour violoncelle en la mineur de Schumann, qu'ils jouent comme deux complices car ils partagent le même goût pour l'instrument. Barbirolli, en habitué de l'art lyrique, laisse chanter le violoncelle lumineux de Navarra et tire de son orchestre un tapis de chaudes sonorités. Pour conclure, un Scherzo Capriccioso de Dvoràk vif et emporté.

 

Archives :

 

  • - Le Corsaire, op. 21, ouverture pour orchestre de Hector Berlioz, interprété par John Barbirolli", archive BBC, 1962
  • - Concert pour violoncelle en la mineur, op. 129 de Robert Schumann, interprété par John Barbirolli et André Navarra", archive BBC, 1962
  • - Scherzo Capriccioso, op. 66 de Antonín Dvorák, interprété par John Barbirolli", archive BBC, 1962

     

En détail : œuvres et compositeurs

Apparaît dans

Plus d'info