Opéra

Don Giovanni de Mozart

Christoph Eschenbach, Sven-Eric Bechtolf – Avec Ildebrando D’Arcangelo (Don Giovanni) et Luca Pisaroni (Leporello) – Festival de Salzbourg

En direct
Certaines parties de ce programme sont actuellement inaccessibles
Avec le soutien de
Casting Programme Œuvres et compositeurs Plus d'infos

Casting

Sven-Eric Bechtolf — Mise en scène

Rolf Glittenberg — Décors

Marianne Glittenberg — Costumes

Friedrich Rom — Création lumières

Ronny Dietrich — Dramaturgie

Walter Zeh — Chef de chœur

Lenneke Ruiten — Donna Anna

Anett Fritsch — Donna Elvira

Valentina Nafornita — Zerlina

Ildebrando D’Arcangelo — Don Giovanni

Luca Pisaroni — Leporello

Tomasz Konieczny — Il Commendatore

Andrew Staples — Don Ottavio

Alessio Arduini — Masetto

Sommerakademie de l'Orchestre Philharmonique de Vienne

Philharmonia Chor Wien

Programme

Don Giovanni, chef-d'œuvre de Mozart et Da Ponte, dans la production de Sven-Eric Bechtolf présentée au Festival de Salzbourg en 2014. Retrouvez le plus célèbre des séducteurs de l'histoire, Don Giovanni, qui à Séville, accompagné de son valet Leporello, séduit, conquiert et abandonne de jeunes femmes. Puni pour avoir blessé à mort le Commandeur, l'insouciant Don Giovanni réussit à s'enfuir, et s'enchaînent les quiproquos, les rebondissements, les conquêtes et les esquives du héros face aux ennemis qui se multiplient. Très vite, un seul choix lui est offert : se repentir, ou mourir.

Mozart crée Don Giovanni à Prague le 29 octobre 1787. Cet opéra, inspiré du célèbre mythe de Don Juan, marque la deuxième collaboration de Mozart avec Lorenzo da Ponte, après Les Noces de Figaro. Très vite, Don Giovanni rencontre un franc succès. D'après Sven-Eric Bechtolf, qui présente ici sa mise en scène de l'opéra au Festival de Salzbourg, « Don Giovanni est un héros Romantique aux proportions métaphysiques. » Au lieu d'insister sur le cynisme de Don Giovanni – le trait de caractère généralement mis en avant du héros – le metteur en scène rappelle que Don Giovanni est un personnage épris de liberté, se sentant à l'étroit dans une société puritaine cadrée par des limites omniprésentes.

Le personnage de Don Giovanni est ici interprété par le baryton-basse Ildebrando D'Arcangelo, l'un des meilleurs mozartiens de sa génération (comme le sont Luca Pisaroni et Lenneke Ruiten, qui interprètent réciproquement Leporello et Donna Anna). Dans la fosse, on retrouve les Wiener Philharmoniker emmenés par le chef d'orchestre allemand Christoph Eschenbach, héritier de George Szell et Herbert von Karajan.

Photo : © Salzburger Festspiele / Michael Pöhn

En détail : œuvres et compositeurs

Plus d'info