Concert

Le Trouvère Verdi – Opéra – Live

Daniele Gatti, Alvis Hermanis – Avec Anna Netrebko (Leonora) et Plácido Domingo (Le Comte di Luna) – Festival de Salzbourg

En direct
Certaines parties de ce programme sont actuellement inaccessibles
Avec le soutien de
Casting Programme Œuvres et compositeurs Apparaît dans Plus d'infos

Casting

Daniele Gatti — Chef d'orchestre

Alvis Hermanis — Mise en scène, décors

Eva Dessecker — Costumes

Gleb Filshtinsky — Création lumières

Ineta Sipunova — Vidéo

Gudrun Hartmann — Associate director

Uta Gruber-Ballehr — Associate set designer

Ronny Dietrich — Dramaturgie

Ernst Raffelsberger — Chef de chœur

Anna Netrebko — Leonora

Marie-Nicole Lemieux — Azucena

Diana Haller — Membre du young singers project (Ines)

Francesco Meli — Manrico

Plácido Domingo — Comte di Luna

Riccardo Zanellato — Ferrando

Gerard Schneider — Membre du young singers project (Ruiz)

Miloš Bulajić — Membre du young singers project (Un messager)

Programme

Information : Plácido Domingo étant souffrant le soir de cet enregistrement, il a tout de même tenu à interpréter son rôle. Nos chaleureux remerciements vont donc au maestro !

Le Trouvère de Verdi en direct du Festival de Salzbourg, avec un casting de rêve : Anna Netrebko, Plácido Domingo, Francesco Meli et Marie-Nicole Lemieux.

Cet opéra sera disponible en France et en Allemagne à partir du 15 février 2015.

Véritable trésor du répertoire lyrique, Le Trouvère est l'un des opéras les plus célèbres du maître de l'opéra italien Giuseppe Verdi. Avec Rigoletto et La Traviata, il forme la « trilogie populaire » de Verdi. L'opéra fut présenté en création mondiale le 19 janvier 1853 au Teatro Apollo de Rome, et rencontra immédiatement le succès, si bien qu'il fut représenté dans les années qui suivirent dans toutes les plus grandes maisons lyriques : la Scala de Milan, la Fenice de Venise, la Comédie-italienne et l'Opéra de Paris, Covent Garden à Londres, ... On y retrouve les éléments emblématiques de l'art du compositeur, comme les chœurs (« Vedi le fosche notturne »).

L'action se situe au 15e siècle. On raconte que jadis, une gitane avait été accusée d'avoir jeté un sort sur le plus jeune des enfants Di Luna, tombé malade. Pour son crime supposé, elle avait été brûlée, tout en criant son innocence. À sa mort, elle avait chargé sa fille Azucena de la venger. Azucena enleva l'enfant ; et même si le comte d'alors avait retrouvé des os d'enfant sur le bûcher funéraire, il ne put jamais croire à la mort de son fils. Il chargea son fils aîné, l'actuel comte di Luna, de retrouver Azucena... L'intrigue est bâtie sur les quatre personnages principaux : Azucena, le Comte di Luna, Leonora (la dame de compagnie de la princesse, dont le comte est épris), et Manrico, le rival du comte.

C'est la soprano russe Anna Netrebko qui interprète le rôle de Leonora (à qui reviennent les airs les plus célèbres de l'œuvre, comme « Tacea la notte », « D'amor sull'ali rosee » ou encore « Di te ! di te ! scordarmi di te ! ». Nous aurons le plaisir de la retrouver aux côtés de Plácido Domingo (le comte di Luna), avec qui elle a déjà chanté à plusieurs reprises (on se souvient de l'apparition d'Anna Netrebko dans le film de Tony Palmer, Parsifal, dans lequel Domingo interprétait le rôle-titre). La mezzo-soprano québecoise Marie-Nicole Lemieux chante Azucena et c'est le jeune Francesco Meli que l'on entendra dans le rôle de Manrico.

En co-production avec le Grand Théâtre de Shangaï.

Photo : Anna Netrebko et Plácido Domingo © Salzburger Festspiele / Forster.

En détail : œuvres et compositeurs

Apparaît dans

Plus d'info