Opéra

Arabella de Strauss

Christof Loy (mise en scène), David Afkham (direction) — Avec Sara Jakubiak (Arabella), Sarah Defrise (Zdenka), Martin Winkler (le comte Waldner)...

En direct
Certaines parties de ce programme sont actuellement inaccessibles
Casting Programme Œuvres et compositeurs Plus d'infos

Casting

Christof Loy — Mise en scène

Herbert Murauer — Costumes, scénographie

Reinhard Traub — Création lumières

Thomas Wilhelm — Chorégraphe

Sara Jakubiak — Arabella

Sarah Defrise — Zdenka

Martin Winkler — Le comte Waldner

Anne Sofie von Otter — Adelaide

Josef Wagner — Mandryka

Matthew Newlin — Matteo

Dean Power — Le comte Elemer

Roger Smeets — Le comte Dominik

Tyler Zimmerman — Le comte Lamoral

Elena Sancho Pereg — Fiakermilli

Barbara Zechmeister — La diseuse de bonne aventure

José Manuel Montero — Zimmerkellner

Programme

Il a été dit qu’Arabella était un opéra qui reflèterait la personnalité de Strauss lui-même, en ce que les personnages sont extrêmement idéalistes, directs, dramatiques, tout en restant légers. Toutefois, peut-être que le caractère mondain de cette pièce, parfois reproché par la critique, ne fut qu’un exutoire aux bouleversements politiques de l’époque de sa création : en effet, la première d’Arabella prend place à Dresde en 1933, cinq mois après l’arrivée au pouvoir d’Hitler. Alors, les incertitudes, les changements de personnalité, le double mariage qui couronne le dernier acte, tout cela pourrait répondre à un besoin de fin heureuse, rêvée par un auteur déjà âgé et fatigué par le poids des années.  

L’intrigue est presque toute donnée, en résumé, dans le premier acte : la comtesse Adélaïde consulte une diseuse de bonne fortune au sujet de sa fille Arabella, dont le mariage pourrait améliorer le sort de sa famille, qui se trouve dans une situation financière délicate. Les cartes, cependant, prédisent des complications et c’est la sœur cadette d’Arabella, Zdenka, qui en sera la cause... 

Les chanteuses Sara Jakubiak et Sarah Defrise font preuve sur scène d’une complicité authentique, une véritable sororité, qui est la clé de voûte de cette excellente production, la toute première d’Arabella à Madrid. De la mise en scène de Christof Loy à la direction musicale de David Afkham, tout contribue à dévoiler le message intemporel porté par cet opéra.

En détail : œuvres et compositeurs

Plus d'info