Opéra

Œdipus Rex de Stravinsky

Julie Taymor (mise en scène), Seiji Ozawa (direction) – Avec Jessye Norman (Jocaste), Bryn Terfel (Creon), Philip Langridge (Œdipus)...

En direct
Certaines parties de ce programme sont actuellement inaccessibles
Casting Programme Œuvres et compositeurs Apparaît dans Plus d'infos

Casting

Julie Taymor — Mise en scène, masks, sculptor

George Tsypin — Décors

Emi Wada — Costumes

Jean Kalman — Création lumières

Bobby Bukowski — Directeur de la photographie

Reiko Kruk — Maquilleuse

Suzushi Hanayagi — Chorégraphe

Kayoko Shiraishi — Narratrice

Jessye Norman — Jocaste

Philip Langridge — Oedipus

Bryn Terfel — Creon

Harry Peeters — Tiresias

Min Tanaka — Danseur (Oedipus)

Saito Kinen Festival Dancers

Programme

On ne sait plus où donner de la tête dans cette production japonaise, entre la mise en scène riche d'images et les costumes de Julie Taymor (une production digne de Chéreau ou de Wieland Wagner !), la direction de Seiji Ozawa ou encore la distribution vocale (une Jessye Norman époustouflante en Jocaste, le ténor Philip Langridge en Œdipe, Bryn Terfel en Créon). « En tant que chanteurs, nous avons un autre niveau de responsabilité par rapport aux autres musiciens. Nous devons transmettre un texte (...), des mots », affirme la soprano – une responsabilité particulièrement grande pour cette adaptation de la tragédie grecque, mise en musique par Stravinsky.

Le compositeur russe, que la version « contractée » d'Antigone par Jean Cocteau n’a pas laissé indifférent, sollicite le poète pour l'adaptation d'Œdipe Roi. Le livret rassemble les scènes phares de la tragédie de Sophocle traduite par l’Abbé Jean Daniélou en latin : « une langue qui n’est pas morte mais gravée dans la pierre, et si imposante qu’elle est immune de tout vulgarisation », selon le compositeur. Un narrateur nous en rappelle les grandes lignes : quand Œdipe, roi de Thèbes et descendant infortuné de Laïos, découvre son double crime de parricide et d'inceste, il se crève les yeux et Jocaste, veuve et complice de l’inceste avec son fils, se pend… L’Opera-oratorio est composé pour voix, narrateur, soliste et chœur d’hommes et sera créé en 1927 à Paris, sous la baguette du compositeur lui-même.

En détail : œuvres et compositeurs

Apparaît dans

Plus d'info

Disponible jusqu'au

Monday, June 30, 2025