Opéra

Così fan tutte de Mozart

Claus Guth (mise en scène), Daniel Barenboim (direction) — Avec Rolando Villazón (Ferrando), Maria Bengtsson (Fiordiligi), Katija Dragojevic (Dorabella), Adam Plachetka (Guglielmo) ...

En direct
Certaines parties de ce programme sont actuellement inaccessibles
Casting Programme Œuvres et compositeurs Apparaît dans Plus d'infos

Casting

Claus Guth — Mise en scène

Maria Bengtsson — Fiordiligi

Katija Dragojevic — Dorabella

Adam Plachetka — Guglielmo

Rolando Villazón — Ferrando

Serena Malfi — Despina

Michele Pertusi — Don Alfonso

Orchestra del Teatro Alla Scala

Daniel Barenboim — Chef d'orchestre

Programme

Après Les Noces de Figaro (1786) et Don Giovanni (1787), Così fan tutte (1790) est la troisième collaboration de Mozart et du poète Lorenzo da Ponte, son librettiste. Le thème de l’infidélité et de la frivolité féminine apparaît dès le premier motif, repris à la fin du second acte avec ces paroles « Così fan tutte » : « Elles font toutes ainsi ». Convaincu de l'inconstance des femmes, le vieux philosophe cynique Don Alfonso provoque ses jeunes amis Ferrando et Guglielmo, mettant en doute la fidélité de leurs fiancées, les sœurs Dorabella et Fiordiligi.

Dans la lignée des grands metteurs en scène de l’histoire – Strehler, Chéreau ou Ponnelle –, Claus Guth s’empare du dramma giocoso de Mozart qu’un siècle avait laissé s’évaporer. Pour le troisième Così fan tutte de sa trilogie, le maître allemand de l’opéra-psy s’appuie sur cette histoire aux couples interchangés pour jouer sur l’opposition entre Eros et Thanatos, être et apparence à travers des mises en abîmes. L’action est placée dans une vaste villa toute blanche, blanche comme la candeur des amants imperméables à tout doute. Mais les cœurs évoluent… Et Guth les transporte, non sans poésie, des murs immaculés à la forêt profonde où ils se cherchent – comme un écho au Songe d’une nuit d’été de Shakespeare.

En détail : œuvres et compositeurs

Apparaît dans

Plus d'info