Opéra

L'Orfeo de Monteverdi

Pauline Bayle (mise en scène), Jordi Savall (direction) — Avec Marc Mauillon (Orphée), Luciana Mancini (La Musique/Eurydice), Marianne Beate Kielland (Espérance/Proserpine), Furio Zanasi (Apollon), Salvo Vitale (Charon/Pluton) ...

En direct
Certaines parties de ce programme sont actuellement inaccessibles
Casting Programme Œuvres et compositeurs Apparaît dans Plus d'infos

Casting

Pauline Bayle — Mise en scène

Emmanuel Clolus — Décors

Bernadette Villard — Costumes

Pascal Noël — Création lumières

Céline Gaudier — Assistante à la mise en scène

Marc Mauillon — Orphée

Luciana Mancini — La Musique/Eurydice

Sara Mingardo — La Messagère

Marianne Beate Kielland — L'Espérance/Proserpine

Furio Zanasi — Apollon

Salvo Vitale — Charon/Pluton

Lise Viricel — Nymphe

Victor Sordo — Berger I/Esprit infernal II

Gabriel Diaz — Berger II/Esprit infernal IV

Alessandro Giangrande — Berger III/Esprit infernal I/Écho

Yannis François — Berger IV/Esprit infernal III

Programme

Re-découvrez la fabuleuse histoire d’Orphée et Eurydice dans L’Orfeo de Monteverdi ! Dans une mise en scène sobre et épurée de Pauline Bayle, d’incroyables costumes de Bernadette Villard et un jeu de lumière de Pascal Noël, les excellents solistes rendent parfaitement justice à ce monument du répertoire opératique, sous la direction du célèbre Jordi Savall, fin connaisseur de l’œuvre de Monteverdi.

Au cours de ce drame lyrique, le premier opéra de l’Histoire, le public est tout d’abord accueilli par La Musique (la merveilleuse Luciana Mancini, qui interprète également le rôle d’Eurydice). L’histoire suit son cours : la belle Eurydice prend Orphée (incarné par le grand Marc Mauillon) comme époux avant de mourir peu après de la piqûre d’un serpent venimeux. Le désespoir s’empare des bergers qui assistaient aux noces mais Orphée ne se laisse pas abattre, et guidé par l’Espérance, celui-ci prend le chemin des Enfers pour aller chercher la dryade. Pluton, dieu des Enfers, accepte de la laisser regagner la Terre à la seule condition que sur le chemin, son époux avance sans la regarder. Celui-ci finit par céder à la tentation, se retourne, et Eurydice disparaît à jamais aux Enfers. Orphée est dévasté et c’est Apollon, dieu des arts, qui le réconforte. Le message est clair : même en des temps troublés, l’art et l’espérance peuvent être de fidèles alliés qu’il ne faut pas écarter. 

Le choix de produire cet opéra en juin 2021 n’est donc pas anodin. Comme le dit à ce propos Agnès Terrier, dramaturge à l’Opéra-Comique : « Après 15 mois d’enfer sanitaire, avec tous les artistes guidés par La Musica, rouvrons le théâtre à la lumière ! ».

Photo © Stefan Brion

En détail : œuvres et compositeurs

Apparaît dans

Plus d'info

Disponible jusqu'au

Thursday, November 19, 2026