Documentaire

Conversations avec Guennadi Rojdestvenski

Un film inédit de Bruno Monsaingeon

En direct
Certaines parties de ce programme sont actuellement inaccessibles
Casting Programme Apparaît dans Plus d'infos

Casting

Guennadi Rojdestvenski

Viktoria Postnikova

Programme

Bruno Monsaingeon consacre un film de quatre heures à Guennadi Rojdestvenski et donne naissance à l'un des documentaires les plus excitants produits cette année ! Devant la caméra du réalisateur, le grand chef d'orchestre de l'ère soviétique et de la Russie actuelle se livre sur son histoire.

Né à Moscou en 1931, Guennadi Rojdestvenski est un chef d'orchestre ô combien charismatique et talentueux. Il réalise ses débuts en tant que chef d'orchestre à l'âge de 21 ans. Après avoir dirigé au Bolchoï, et après avoir pris la baguette face à l'Orchestre Radiophonique de Moscou, il a entamé une carrière à l'international, dirigeant les plus grands orchestres de Stockholm, Vienne et Londres. Très impliqué dans la musique contemporaine, il était un proche des compositeurs Chostakovitch et Schnittke. Il a brièvement rencontré Prokofiev peu avant la mort de ce dernier, et s'est par la suite fait le champion des dernières œuvres du compositeur, à titre posthume.

Les Conversations avec Guennadi Rojdestvenski ont été filmées par l'admirable réalisateur Bruno Monsaingeon. Ce dernier, violoniste de formation, a consacré une grande partie de sa vie à la réalisation de films sur les plus grands artistes de notre temps et du siècle passé : Yehudi Menuhin, Nadia Boulanger, Glenn Gould, Sviatoslav Richter, David Oistrakh et bien d'autres. Dans ses films, Monsaingeon s'intéresse aussi bien à la personne dissimulée derrière l'instrument, qu'à l'artiste lui-même. C'est pourquoi une atmosphère intime, chaleureuse et bienveillante s'en dégage si distinctement.

Ces conversations entre Rojdestvenski et Monsaingeon ont été filmées en 1999, 2002, 2003 et 2015 à Moscou, Nikolina-Gora et Paris. Rojdestvenski revient sur son enfance, sa carrière musicale, son art aussi. Il raconte à quoi ressemblait le monde de la musique pendant l'ère soviétique dont il a été un témoin de premier plan. Au cours de la discussion, une atmosphère intime enveloppe les deux artistes alors que Rojdestvenski se confie de plus en plus librement. Monsaingeon s'intéresse d'ailleurs davantage à l'aspect personnel et biographique du discours de Rojdestvenski qu'à la grande Histoire.

Rojdestvenski est un personnage haut en couleur. Il tire de chaque situation, aussi dramatique soit-elle, son caractère comique. Il porte un regard tout à fait personnel sur le système, clair et détaillé. Rojdestvenski est un conteur né ; il relate de nombreuses anecdotes. Avec plein d'humour et de drôlerie, le célèbre chef russe raconte ce que Nikolaï Sémionovitch Golovanov lui a dit alors qu'il intégrait le Bolchoï en tant que chef stagiaire : « Voilà, ont t'a pris, alors, au boulot ! Seulement, n'espère pas diriger ici... Il n'en sera jamais question... ». Rojdestvenski s'est empressé de le détromper en devenant le chef d'orchestre principal du théâtre Bolshoi en 1965 et le Directeur Artistique Général du même théâtre en l'an 2000 !

Apparaît dans

Plus d'info