chef d'orchestre violoncelliste

Klaus Mäkelä

January 17, 1996 - Helsinki

© Marco Borggreve

Klaus Mäkelä occupe le poste de chef principal de l’Orchestre philharmonique d’Oslo depuis 2020 et celui de directeur musical de l’Orchestre de Paris depuis 2021. Partenaire artistique de l’Orchestre royal du Concertgebouw depuis 2022, il en deviendra chef principal en 2027. En tant qu’artiste exclusif du label Decca Classics, il a enregistré l’intégrale des symphonies de Sibelius avec le Philharmonique d’Oslo ainsi que L’Oiseau de feu et Le Sacre du printemps de Stravinsky avec l’Orchestre de Paris.

Après des résidences avec le Philharmonique d’Oslo au festival d’Édimbourg et au Festival de Lucerne en août, Klaus Mäkelä inaugure sa quatrième saison en tant que chef principal de l’ensemble en dirigeant la Symphonie n° 2 de Thomas Larcher et la Symphonie n° 4 de Mahler. Au cours de la saison 2023/2024, il donnera 17 concerts en Norvège, une tournée de trois semaines au Japon, en Corée du Sud et à Taiwan, et des concerts en tant que chef invité à Hambourg, Amsterdam, Paris et Vienne. Son répertoire inclura notamment la Symphonie n° 7 de Chostakovitch, Le Château de Barbe-Bleue de Bartók et le Double Concerto de Brahms, que Klaus Mäkelä dirigera tout en en interprétant la partition pour violoncelle aux côtés du violoniste Daniel Lozakovich.

Avec l’Orchestre de Paris, Klaus Mäkelä a interprété les Ballets russes de Stravinsky au Festival d’Aix-en-Provence lors d’une collaboration spéciale avec trois réalisateurs. Ces Ballets russes restent au cœur de la troisième saison du maestro à Paris, avec des interprétations en concert et un enregistrement de Petrouchka de Stravinsky ainsi que des Jeux et de L’Après-midi d’un faune de Debussy pour Decca Classics. 2023/2024 le verra également collaborer avec des pianistes : Bertrand Chamayou, Yuja Wang, Leif Ove Andsnes, Daniil Trifonov, Alexandre Kantorow et Lang Lang dans un répertoire qui va de Prokofiev et Rachmaninov à Ravel, Chopin et Saint-Saëns. Entre autres moments-clefs, on peut aussi citer la création mondiale d’œuvres d’Unsuk Chin et Anna Thorvaldsdottir et la première française de Superorganisms de Miroslav Srnka.

Klaus Mäkelä compare souvent la programmation de concerts à la préparation d’expositions et il appliquera cette comparaison à la lettre dans l’un des six concerts qu’il dirigera en cette saison, sa deuxième en tant que Partenaire artistique de l’Orchestre royal du Concertgebouw. Les Tableaux d’une exposition de Moussorgski y sont associés aux Nuits dans les jardins d’Espagne de de Falla et à M.C. Escher’s Imagination de Hawar Tawfiq. Ses autres programmes font figurer le Concerto pour clarinette de Mozart aux côtés d’œuvres de Betsy Jolas et Thomas Larcher et la Symphonie n° 3 de Beethoven juxtaposée à de la musique de Fanny et Felix Mendelssohn. Maestro Mäkelä dirigera également l’orchestre dans la Symphonie n° 3 de Mahler et la Symphonie n° 5 de Bruckner, dans le cadre d’un cycle plus large donné en l’honneur du 200e anniversaire de ce dernier.

Pour la saison 2023/2024, Klaus Mäkelä sera chef invité de trois orchestres, ce qui le mènera aux États-Unis pour diriger l’Orchestre de Cleveland et l’Orchestre symphonique de Chicago, et en Allemagne pour trois concerts avec l’Orchestre philharmonique de Munich.

En tant que violoncelliste, Klaus Mäkelä s’associe occasionnellement à des membres de l’Orchestre philharmonique d’Oslo, de l’Orchestre de Paris et de l’Orchestre royal du Concertgebouw et joue chaque été au Verbier Festival dans des concerts de musique de chambre.

Klaus Mäkelä apparaît grâce à l'aimable autorisation de Decca Classics.

Cliquez ici pour découvrir les nouveautés de Klaus Mäkelä chez Decca Classics, dont l'intégrale des symphonies de Sibelius avec l'Orchestre philharmonique d'Oslo et son nouvel album Stravinsky avec l'Orchestre de Paris.

Vidéos associées à Klaus Mäkelä