Opéra

Les Contes d'Hoffmann d'Offenbach

Robert Carsen (mise en scène), Philippe Jordan (Direction musicale) — Avec Ramón Vargas (Hoffmann), Roberto Tagliavini (Lindorf et al.), Ermonela Jaho (Antonia), Kate Aldrich (Giulietta) et Nadine Koutcher (Olympia)

En direct
Certaines parties de ce programme sont actuellement inaccessibles
Casting Programme Plus d'infos

Casting

Robert Carsen — Mise en scène

Michael Levine — Décors, costumes

Jean Kalman — Création lumières

Philippe Giraudeau — Chorégraphe

Ian Burton — Dramaturgie

Ramón Vargas — Hoffmann

Stéphanie d'Oustrac — La Muse, Nicklausse

Roberto Tagliavini — Lindorf, Coppélius, Dapertutto, Miracle

Yann Beuron — Andrès, Cochenille, Frantz, Pitichinaccio

Nadine Koutcher — Olympia

Ermonela Jaho — Antonia

Kate Aldrich — Giulietta

Chœur de l'Opéra national de Paris

José Luis Basso — Chef des chœurs

Orchestre de l'Opéra national de Paris

Programme

Redécouvrez Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach ! Sous la direction de maestro Philippe Jordan, l’Orchestre et le Chœur de l’Opéra de Paris redonnent vie à ce récit fantastique, inspiré des contes de l’auteur allemand E.T.A Hoffmann.

Dans une taverne de Nuremberg, le poète Hoffmann (incarné par Ramón Vargas) raconte à la clientèle les derniers développements de sa vie amoureuse : le triste destin de l’automate Olympia (rôle chanté par Nadine Koutcher), la mort tragique de la jeune Antonia (Ermonela Jaho), dont le don pour le chant lui sera fatal, et son aventure avec la courtisane Giulietta (interprétée par Kate Aldrich), qui tentera de lui voler son ombre… Fantômes, charlatans, et autres personnages hauts en couleurs peuplent cet opéra fantastique, joyeux récit des amours désastreuses du poète. La mise en scène dynamique de Robert Carsen, qui fait défiler les éléments de décor, appuie le côté fantastique de l’œuvre tandis que les décors eux-mêmes et les costumes de Michael Levine ancrent le récit dans une réalité bien perceptible. La frontière entre le réel et le fantasmé s’estompe au fur et à mesure que le héros raconte son histoire, avant de s’en remettre à sa Muse, la poésie (incarnée par Stéphanie d'Oustrac), et que le calme ne revienne dans la taverne.

Photo © Julien Benhamou

Plus d'info

Disponible jusqu'au

Sunday, August 31, 2025