Opéra

La Clémence de Titus de Mozart

Ursel Hermann (mise en scène), Sylvain Cambreling (direction) – Avec Susan Graham (Sesto), Christoph Prégardien (Tito)

En direct
Certaines parties de ce programme sont actuellement inaccessibles
Casting Programme Œuvres et compositeurs Apparaît dans Plus d'infos

Casting

Ursel Hermann — Mise en scène

Karl-Ernst Hermann — Mise en scène, décors, costumes, création lumières

Heinz Ilsanker — Création lumières

Susan Graham — Sextus

Christoph Prégardien — Titus

Hannah Esther Minutillo — Annius

Catherine Naglestad — Vitellia

Roland Bracht — Publius

Ekaterina Siurina — Servilia

Orchestre de l'Opéra national de Paris

Sylvain Cambreling — Direction musicale

Chœur de l'Opéra national de Paris

Peter Burian — Chef de chœur

Programme

Le dernier opéra de Mozart, créé en Septembre 1791, à l'occasion du couronnement du roi Léopold II de Bohème célèbre la figure du souverain compréhensif et clément.

Acte I : Rome, 79 avant Jésus Christ. Vitellia, fille de l'empereur déchu Vitellio, veut tuer Titus, le nouveau dirigeant pour avoir refusé son amour et avoir choisit d'épouser Bérénice, fille du roi de Judée. Elle convainc son soupirant Sextus, ami de l'Empereur, de la rejoindre dans sa conspiration. Annius, l'ami de Sextus les rejoint pour leur annoncer que finalement, l'Empereur rennonce à Bérénice, pour épouser Servilia. Mais Servilia aime Annius et Annius aime Servilia. Elle supplie alors Titus de la laisser vivre avec l'homme qu' elle aime, Titus y consent et se résout finalement à épouser Vitellia. La nouvelle n'arrive pas assez tôt aux oreilles de Vitellia et avec l'aide de Sextus, elle incendie le palais du Capitole.

Acte II : Sextus, est arrêté par Publius, le serviteur de l'empereur au courant du complot. Il est condamné à mort mais ne dénonce pas Vitelia et se dit le seul responsable du crime. Titus, ayant échappé à l'incendie, est déchiré entre son amitié et la nécessité de punir le coupable. L'empereur condamne Sextus à mort puis affirmant qu'il ne peut pas régner en tyran annule la sentence. Vitelia avoue ses crimes, touchée par le sacrifice de Sextus, elle renonce alors à ses passions et à ses ambitions de pouvoir. Titus gracie les deux coupables.

 

En détail : œuvres et compositeurs

Apparaît dans

Plus d'info

Disponible jusqu'au

Tuesday, November 17, 2026