Documentaire

Festival de Printemps de Budapest

Musica

En direct
Certaines parties de ce programme sont actuellement inaccessibles
Casting Programme Apparaît dans Plus d'infos

Programme

Mesdames et messieurs, prenez le temps, asseyez vous et appréciez le spectacle ! C'est toute l'idée du Festival de Printemps de Budapest : opéra, ballet, musique classique, jazz mais aussi arts de la rue et concerts en plein air.

2010, marquait la trentième édition du Festival mêlant lumière, rendez-vous informels mais invitant aussi à la réflexion… C'est d'ailleurs le choix voulu par le Györ Balett pour leur interprétation du Petrouchka de Igor Stravinsky, avec un point de vue très idéologique… Et c'est ainsi que le comprend le principal interprète du ballet Balint Sebestyén : « Notre Petrouchka est une personne ordinaire qui ne veut pas changer le monde mais voudrait être heureux dans sa vie quotidienne. Et dans un système dictatorial cela n'est pas facile. » Cependant, le directeur de la compagnie, Janos Kiss, insiste sur le fait que même sous le régime communiste les danseurs n'étaient pas muets pour autant : « Nous les artistes avions la chance d'exprimer par la danse des idées qu'il était impossible de dire avec des mots. Après le changement de régime politique on a pu exprimer nos idées. Mais avec Petroushka, présentée en 1995, le public hongrois a été très choqué parce qu'il se reconnaissait dans la pièce. »

Raconter une histoire sans prononcer un mot, c'est toute la difficulté des danseurs, comme l'explique Balint Sebestyén : « Le corps est notre instrument pour exprimer les pensées. Les poètes et les écrivains utilisent les mots, les peintres les pinceaux pour exprimer leurs idées, tandis que nous on utilise notre corps. Le corps humain est limité et il faut faire des effort pour dépasser ces limites. Plus on met de travail et d'énergie, plus ce métier devient dur et en même temps très beau, au point que parfois il faut suer sang et eau. » Mais pour Petrouchka, l'homme qui voulait simplement vivre libre, vient le temps de la folie et finalement de la mort…

Retour au temps présent. Et pour tous ceux qui préfèrent flâner dans les rues, le Festival du Printemps de Budapest a beaucoup à offrir. Une ambiance de fête règne sur les bords du Danube, avec des airs de musique populaire.

http://www.euronews.net/

Apparaît dans

Plus d'info