soprano

Sandrine Piau

© Antoine Le Grand / naïve

Après avoir acquis une grande notoriété dans le domaine de la musique baroque sur les plus grandes scènes internationales, sous la direction de chefs tels que : William Christie, Philippe Herreweghe, Christophe Rousset, Gustav Leonhardt, Sigiswald Kuijken, Jean-Claude Malgoire, Michel Corboz, Paul McCreesh, Frans Brüggens, Ton Koopman, René Jacobs, Marc Minkowski, Emmanuelle Haïm, Fabio Biondi... Sandrine Piau aborde le répertoire classique avec bonheur.

Suivent les rôles de Servilia (La Clemenza di Tito de Glück), Pamina (Die Zauberflöte), Aennchen (Der Freischütz de von Weber) au Théâtre des Champs Elysées, Ismène (Mitridate, Re di Ponte) au Théâtre du Châtelet et au Grand Théâtre de Genève, Konstanze (Die Entführung aus dem Serail) à l'Opéra de Bordeaux et au Bayerische Staatsoper, Héro (Béatrice et Bénédicte de Berlioz) au Teatro Communale di Bologna, Lucia (Le Viol de Lucrèce)à Tourcoing, Titania (Midsummer Night's Dream de Britten) à Bordeaux, Nanette (Falstaff) à Bordeaux, Sophie (Werther) à Toulouse et au Châtelet, Mélisande (Pelléas et Mélisande) au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles, confirmant ainsi sa place d'exception parmi la nouvelle génération de chanteurs français.

Ne négligeant pas pour autant le répertoire baroque, elle se produit dans L'Incoronazione di Poppea à Amsterdam et New York, Xerses (Dresden et TCE), Tamerlano (Drottningholm et Amsterdam), L'Arianna de Monteverdi (Halle), Giulio Cesare (TCE et La Monnaie).

En concert, on a pu l'entendre, entre autres, dans L'Enfant et les Sortilèges de Ravel (Myun-Whun Chung à Florence), La Création de Haydn (Daniel Harding à Stockholm), Jeanne au Bûcher de Honegger (Kurt Masur à la Philharmonie de Berlin), Le Songe d'une Nuit d'Eté de Mendelssohn à l'Opéra National de Paris, la Messe en ut de Mozart (d'Ivor Bolton au Festival de Salzbourg) ou encore dans un récital Mozart, accompagnée par Le Freiburger Barockorchester au 'Mostly Mozart Festival' au Lincoln Center de New York.

Par ailleurs, elle se produit en récital avec les pianistes Corine Durous (Concertgebouw), Alexandre Tharaud (Maison de la Radio), Christian Ivaldi et Georges Pludermacher (Théâtre des Champs Elysées), Susan Manoff (Théâtre des Bouffes du Nord, Carnegie Hall, Wigmore Hall, Lille), Myung-Whun Chung (Festival de St Denis), Roberto Negri (La Scala de Milan) et Jos van Immerseel (Festival de Bruges).

Sandrine Piau enregistre exclusivement pour Naïve. Son dernier disque de lieder et de mélodies françaises Après un rêve sorti en mars 2011 témoigne de sa relation privilégiée avec la pianiste Susan Manoff, avec laquelle elle a également enregistré Evocation présenté à Carnegie Hall. Sa discographie comprend également des airs d'opéras de Mozart avec le Freiburger Barockorchester (Prix Charles Cros), un disque consacré aux mélodies de Debussy avec Jos van Immersel (Prix Ravel aux Orphées), Opera seria avec Christophe Rousset et Les Talens Lyriques (Editor's Choice de Gramophone et Stanley Sadie Handel Recording Prize 2005), des duos de Haendel avec Sara Mingardo et Rinaldo Alessandrini ainsi que Between Heaven and Earth avec l'Accademia Bizantina (MIDEM Classical award 2010).

Durant la saison 2009/10 Sandrine Piau chante Pamina au Châtelet, Donna Anna au Théâtre des Champs-Elysées. En 2010/2011, elle se produit dans L'Incoronazione di Poppea à Cologne, dans Don Giovanni (Donna Anna) au Théâtre des Champs-Elysées et dans la Finta Giardiniera (Sandrina) à la Monnaie.

En décembre 2011, Sandrine Piau sera Pamina au Théâtre des Champs-Elysées. En 2012 elle fera une tournée de récitals aux Etats-Unis ainsi qu'au Japon pour la première fois de sa carrière.

Sandrine Piau a été faite 'Chevalier de l'Ordre des Arts et Lettres' en 2006 et a été élue 'Artiste Lyrique de L'Année' aux Victoires de la Musique 2009.

Vidéos associées à Sandrine Piau