compositeur

Piotr Ilitch Tchaïkovski

May 7, 1840 - Votkinsk (Russie) — November 6, 1893 - Saint-Petersbourg (Russie)

Tchaïkovski incarne l’âme romantique. Elevé loin de la musique, il se consacre d’abord aux carrières juridiques, mais sa sensibilité et ses dons musicaux prennent rapidement le dessus. Il quitte, à 22 ans, l’administration et fait la connaissance d’Anton Rubinstein avec lequel il étudie sérieusement la composition. Les rencontres avec Balakirev et Rimski-Korsakov seront décisives pour son chemin musical. Tchaïkowski compose alors ses premiers chefs d’œuvres : quelques symphonies, quatre opéras et son premier concerto pour piano dont le succès ne s’est jamais démenti depuis sa création en 1875.

Grand angoissé, Tchaïkowski sera toute sa vie sujet aux insomnies, aux crises de dépressions et aux paniques nerveuses. Protégé pendant 13 ans par la riche Mme von Meck, qui lui épargne tout souci matériel, Tchaïkowski se consacre uniquement à la composition sans jamais rencontrer la généreuse baronne. En 1893, il compose sa Symphonie pathétique, chef d’œuvre orchestral d’une rare intensité, et meurt mystérieusement neuf jours après avoir achevé la partition. Officiellement, on parle de Choléra alors qu’il s’agit sans doute d’un empoisonnement à l’arsenic pour mettre fin au « scandale » de son homosexualité qui déshonorait l’école de Droit de sa jeunesse.

D’une profonde mélancolie, la musique de Tchaïkowski demeure intemporelle ; l’art symphonique traditionnel, qui fait miracle dans les symphonies, y alterne avec des formes plus libres de musique à programme. L’expression lyrique, souvent nostalgique, alliée à une écriture du geste parfaitement maîtrisée, font de Tchaïkowski l’un des maîtres du ballet. Entre grâce et dénuement, le compositeur laisse des pages miraculeuses de poésie.

Vidéos associées à Piotr Ilitch Tchaïkovski