violoniste

Ilya Gringolts

July 2, 1982 - Saint-Petersbourg (Russie)

Ilya Gringolts est né en 1982, il étudie le violon dans la classe de Tatyana Liberova et la composition dans la classe de Zhana Metallidi au conservatoire de Saint-Petersbourg. En 1994, il remporte le premier prix du concours international des jeunes musiciens de Saint-Petersbourg, puis celui du concours de Folkestone en Angleterre et en 1998, le premier prix du concours Niccolo Paganini.

Il fait ses débuts en soliste en 1993 avec l’orchestre philharmonique de Saint-Petersbourg sous la direction de Youri Temirkanov et ses débuts en récital en France à Paris à l’Auditorium du Louvre en 1999.

Il donne de nombreux concerts avec les Orchestres Symphoniques de Moscou, Washington, Liverpool, Tapiola, Lakhti, NDR de Hannovre, NHK, Halle, Liverpool, Birmingham, Israel Philharmonic et le Mahler Chamber Orchestra dans le monde entier.

Ilya Gringolts est invité régulièrement par les festivals de Lucerne, Kuhmo, Risor, Zermatt, Verbier, BBC Proms, le Printemps des Arts Monte Carlo et Bucarest.

Il joue en soliste et en récital un large répertoire, de Bach à Schnittke et Hindemith et notamment la musique baroque avec le claveciniste Masaaki Suzuki.

Il a comme partenaires réguliers de musique de chambre Youri Bashmet, Lynn Harrell, Diemut Poppen, Vladimir Mendelssohn, Itamar Golan. Il a fondé son propre quatuor à cordes, le Gringolts String Quartet.

Il a enregistré chez Bis des œuvres de Paganini, Ysaÿe, Schnittke, Ernst et ses propres compositions. Chez Deutsche Grammophon il a enregistré le Concerto pour violon et les Humoresques de Sibelius, le Premier concerto pour violon de Prokofiev sous la direction de Neeme Järvi et les Sonates et partitas de J-S. Bach. Chez Onyx, il a enregistré les sonates de Schumann avec le pianiste Peter Laul et les concertos pour violon d’Arenski et Taneïev.

Ilya Gringolts joue le violon Stradivarius ex-Kiesewetter fait à Crémone en 1723, prêté par la Stradivarius Society de Chicago.

Lorenzetta da Medici

Vidéos associées à Ilya Gringolts