pianiste

Dmitry Masleev

May 4, 1988

« Super-soliste », voilà comment France Musique a présenté Dmitri Masleev pour ses débuts avec l'Orchestre National de France début 2020, dans le Concerto pour piano n°1 de Tchaïkovski, pièce qui a permis de lancer sa carrière internationale, alors qu’il remportait le Concours International de Piano Tchaïkovski 2015 à Moscou. « Masleev livre une lecture de très haut vol où la virtuosité transcendante, se double d'une délicatesse de toucher » Diapason.

Relevant le défi de la crise de Covid-19, Dmitry a collaboré activement avec la Société Philharmonique de Moscou, offrant de nombreuses performances via leur salle de concert numérique et les réseaux de médias partenaires, atteignant des centaines de milliers de personnes dans le monde.

Dmitry a également donné la première mondiale de plusieurs premières œuvres inconnues de Dmitry Shostakovich dans un concert virtuel présenté par le Festival international de Chostakovitch à Gohrisch et diffusé par ARTE, Mitteldeutsche Rundfunk et Deutsche Grammophon.

Son deuxième album, Rapid Movement, sorti sur le légendaire label russe Melodia, célèbre pour ses enregistrements de Richter, Gilels et d'autres grands pianistes russes, présente le Concerto pour piano n°1 de Chostakovitch aux côtés de la Suite de jazz d'Alexander Tsfasman et du Concerto pour piano n°2 de Kapustin. Chostakovitch et Tsfasman entretenaient une forte amitié artistique: Tsfasman a consulté Chostakovitch sur l'orchestration de ses thèmes, tandis que Chostakovitch a sollicité son opinion sur ses propres incursions dans le jazz.

Son précédent album, lancé lors d’un récital au Concertgebouw et présentant un répertoire solo et orchestral, a fait la une des charts Spotify Top Classical 2017 et a reçu le prestigieux prix de la critique allemande (Preis der Deutschen Schallplattenkritik) dans la catégorie piano solo. C’est à cette occasion que l’émission, Stars von Morgen, animée par Rolando Villazon sur ARTE, a présenté Dmitry comme le pianiste à suivre.

« On ne peut pas apprendre à jouer comme ça. Il faut beaucoup de musicalité naturelle… Masleev montre comment dans un petit espace on peut ouvrir tout le cosmos d'une âme. C'est du grand art et c'est ce que vous voulez toujours et que vous n’obtenez que rarement : regarder l'artiste se chercher et l'écouter le trouver », a écrit Helmut Mauró dans Süddeutsche Zeitung en 2019.

Dmitry apprécie particulièrement les festivals et les occasions de jouer en musique de chambre. Ses partenaires réguliers incluent Boris Berezovsky, qui l'a décrit comme « une découverte et un pianiste brillant », Marc Bouchkov, Alexander Ramm et le Quatuor Borodine.

Les collaborations orchestrales de Dmitry incluent le Berlin Radio Symphony Orchestra (Robert Trevino), l'Orchestre Philharmonique de Radio France (Mikko Franck) l’Orchestre National de France, l'Orchestre National de Lyon (Tan Dun), Bamberg Orchestra (Christoph Eschenbach) et l'Orquestra Cadaqués (David Robertson), Seoul Philharmonic , Nouvel orchestre philharmonique japonais, orchestre symphonique national de Taiwan, orchestre philharmonique de Moscou (Yuri Simonov) et orchestre Mariinsky (Valery Gergiev).

Né et élevé à Ulan-Ude (une ville sibérienne entre le lac Baïkal et la frontière mongole), Dmitry a fait ses études au Conservatoire de Moscou dans la classe du professeur Mikhail Petukhov et à l'Académie internationale de musique du lac de Côme.

Pour toutes les actualités, suivez Dmitry sur facebook, instagram et son site officiel.

Vidéos associées à Dmitry Masleev