Opéra

Rienzi de Wagner

Jorge Lavelli (mise en scène), Pinchas Steinberg (direction musicale) – Avec Torsten Kerl (Rienzi) et Marika Schönberg (Irène)... – Théâtre du Capitole

En direct
Certaines parties de ce programme sont actuellement inaccessibles
Casting Programme Œuvres et compositeurs Apparaît dans Plus d'infos

Casting

Jorge Lavelli — Mise en scène

Ricardo Sanchez Cuerda — Décors

Francesco Zito — Costumes

Roberto Trafferi — Création lumières

Torsten Kerl — Rienzi

Marika Schönberg — Irène

Richard Wiegold — Steffano Colonna

Daniela Sindram — Adriano

Stefan Heidemann — Paolo Orsini

Robert Bork — Cardinal Orvieto

Marc Heller — Baroncelli

Leonardo Neiva — Cecco del Vecchio

Jennifer O’Loughlin — Le Messager de la paix

Chœur du Capitole de Toulouse

Coro dell’Accademia Teatro alla Scala

Alfonso Caiani — Chef de chœur

Programme

Chef-d'œuvre du répertoire wagnérien, Rienzi a été l'un des grands succès du Théâtre du Capitole de Toulouse ces dernières années. Pour cette mise en scène, la maison lyrique a fait appel au grand metteur en scène Jorge Lavelli et au ténor Torsten Kerl. L'Orchestre national du Capitole est dirigé par Pinchas Steinberg.

Wagner compose Rienzi à Dresde en 1842 après la lecture du roman Rienzi, le dernier des tribuns romains (1835) d'Edward Bulwer-Lytton. Outre Richard Wagner et Edward Bulwer-Lytton, le grand personnage historique Cola di Rienzo a inspiré les dramaturges François Laignelot et Mary Russell Mitford. Jeune romain du 14e siècle, Rienzo s'éleva contre la corruption des classes dominantes à Rome au point de soulever le peuple qui l'acclama comme son nouveau tribun. Un parcours spectaculaire qui semble avoir été dessiné pour devenir le sujet d'une tragédie, d'un roman, d'un opéra... Quand Wagner s'empare de l'histoire de ce héros moyenâgeux, il est encore tout jeune et à la recherche de son style ; après Les Fées et La Défense d'aimer, Rienzi est le premier opéra du compositeur.

La mise en scène de Jorge Lavelli est moderne, elle se détache du faste du Grand opéra du 19e siècle et adopte des décors simples. En revenant à l'essentiel, Lavelli redonne a cette longue partition sa force et accorde une place centrale aux chanteurs. C'est dans ce cadre que le chant intelligent de Torsten Kerl éclate.

Photo : Marika Schönberg (Irène), Torsten Kerl (Rienzi) et Leonardo Neiva (Cecco del Vecchio) © Tommaso Le Pera

En détail : œuvres et compositeurs

Apparaît dans

Plus d'info

Disponible jusqu'au

Friday, August 4, 2023