Concert

Herbert von Karajan dirige le Concert du nouvel an de 1985

Orchestre philharmonique de Berlin

En direct
Certaines parties de ce programme sont actuellement inaccessibles

Casting

Programme

« Il cherchait un son rond, subtil, un son précis et rutilant. C’est une plénitude qu’on entend dans les nombreux enregistrements qu’il a faits avec l’Orchestre philharmonique de Berlin », décrit Françoise Davoine. Existe-t-il un « son » Karajan ? À la fin de sa carrière et après sa mort, Herbert von Karajan a été critiqué pour avoir poussé à l'extrême une certaine obsession pour la netteté du son orchestral. Ce concert du Nouvel An avec les Berliner Philharmoniker montre qu'il existait un idéal, presque une philosophie, la recherche du plus beau son possible, avec une résonnance différente selon les compositeurs. Ainsi, le programme du réveillon révèle cette obsession : à l’ouverture parfaite de Der Freischütz de Von Weber succède le son hypnotique des cordes des deux intermezzos de Puccini et Leoncavallo, jusqu’à la construction progressive du Boléro de Ravel.

À la rencontre des compositeurs

Lumière sur les œuvres

Plus d'infos