Concert

Jeanne d'Arc au bûcher – Avec Marion Cotillard

Oratorio d'Arthur Honegger, sur un texte de Paul Claudel

En direct
Certaines parties de ce programme sont actuellement inaccessibles
Casting Programme Apparaît dans Plus d'infos

Casting

Orquestra Simfònica de Barcelona i Nacional de Catalunya (OBC)

Marc Soustrot — Chef d'orchestre

Marion Cotillard — Jeanne d’Arc

Xavier Gallais — Frère Dominique

Yann Beuron — Une voix, Porcus, Un Héraut, Le Clerc

Maria Hinojosa — La Vierge

Marta Almajano — Marguerite

Aude Extrémo — Cathérine

Anna Moreno-Lasalle — Mère aux Tonneaux

Eric Martin-Bonnet — Une Voix, Un Héraut, Un Paysan

Carles Romero Vidal — Herald, l'âne, Bedford, Jean de Luxembourg, Heurtebise, Paysan

Pep Planas — L'Appariteur, Robert de Chartres, Guillaume de Flavy, Perrot, Un Prêtre

Vivaldi choir

Lieder Càmera choir

Madrigal choir

Programme

L'actrice française oscarisée Marion Cotillard rejoint le Orquestra Simfònica de Barcelona i Nacional de Catalunya (Orchestre symphonique de Barcelone dans Jeanne d'Arc au Bûcher). Le drame de la « pucelle d'Orléans » par Honegger sera retransmis en direct sur medici.tv !

Composé par le suisse Arthur Honegger, Jeanne d'Arc au Bûcher (1938) est un oratorio imposant. Contrairement aux autres versions du mythe, le livret de l'œuvre est une création extrêmement poétique que l'on doit à l'écrivain Paul Claudel, qui dramatise à merveille les derniers instants de la vie de la martyre.

Honegger met à nu l'angoisse et la tension ressenties par Jeanne au moment de son exécution. À l'origine écrit pour Ida Rubinstein, éminente danseuse et actrice qui créa le rôle, cet oratorio est écrit comme un flashback dans lequel Jeanne se rappelle sa vie, juste avant de mourir. En tant que grand compositeur de musique de film, Honegger crée des atmosphères visuellement évocatrices et emplit l'orchestre de sons nouveaux, comme le saxophone ou les ondes Martenot.

Le prologue ouvrant la pièce fut ajouté en 1944 comme symbole de la résistance durant l'Occupation des nazis en France : « Et la France était inane et vide, et les ténèbres couvraient la face du royaume... »

Apparaît dans

Plus d'info